AccueilDivers

INTEGRA, le Gouvernement et l’Union Européenne lancent le projet en faveur des jeunes

La Guinée et l’Union Européenne ont procédé ce lundi 19 novembre 2018 au lancement du programme d’appui à l’intégration socio-économique des jeunes (INTEGRA).

Ce programme a été mis en œuvre par le Gouvernement guinéen pour lutter contre la pauvreté et le phénomène migratoire qui constituent de véritables problèmes pour la jeunesse guinéenne. Il est financé par l’Union Européenne à hauteur de 65 millions d’euros soit 670 milliards de francs guinéens à travers son fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la  stabilité et la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées.

Le programme INTEGRA comporte des enjeux déterminants pour la cohésion, la stabilité et la sécurité du pays, explique sa Coordinatrice Générale. C’est pourquoi, elle sollicite que la formation professionnelle et l’insertion des jeunes dans le travail soient pris en compte sur toutes les actions qui seront menées. 

 « Le programme d’INTEGRA suscite un grand-espoir au niveau des jeunes et des femmes. C’est pourquoi ce programme doit répondre et permettre aux jeunes guinéens de trouver un remède à leurs souffrances qui poussent la plupart d’entre eux à prendre le chemin d’une aventure. Je souhaite donc que toutes les actions à mener prennent en compte l’objectif final du projet qui vise à faciliter l’insertion des jeunes dans le monde du travail, adapter l’offre de formation professionnelle aux enjeux économiques et environnementaux de la Guinée et promouvoir l’entreprenariat et que l’auto emploi soit activé. Ce sont des enjeux déterminants pour la cohésion, la stabilité et la sécurité du pays car la pauvreté, l’absence de perspectives constituent un terreau fertile pour la violence et l’extrémisme, obligeant les jeunes à prendre la route migratoire », a expliqué Fanta Cissé avant de proposer d’autres solutions.

« Pour faire face ce fléau, pour que tous les jeunes puissent choisir librement leurs projets de vie, il est urgent de faciliter la création pour eux des débouchés descends dans le secteur public et dans le secteur privé afin qu’ils puissent jouer un rôle positif dans tous les domaines de la société », a-t-elle ajouté.

La Directrice Exécutif du Centre du Commerce International a quant à elle expliqué qu’INTREGRA est un catalyseur mais il n’est pas la solution à tous les problèmes. Donc elle propose qu’INTEGRA soit utilisé de manière intelligente. Pour le faire elle propose quelques solutions 

« Le développement et l’entreprenariat doivent tenir compte du secteur agricole. L’agriculture est très souvent vue comme les parents pauvres de l’économie. Ce n’est plus possible. Nous devons mieux valoriser l’agriculture, nous devons la rendre plus rémunératrice. Donc il faut passer d’une agriculture de substance à une agroalimentaire et une agro-industrie. L’économie d’aujourd’hui est une économie numérique. Nous devons faire en sorte que toutes ces startups que vous créez ici en Guinée puissent se connecter aux marchés régionaux et internationaux. Mais aussi que ces startups nous aident à créer des solutions pour d’autres secteurs de l’économie, que ça soit la finance, la logistique, le commerce électronique ou la traçabilité. Il y a un problème d’accès aux crédits et aux capitaux. Nous allons travailler à la fois côté de l’offre et de la demande », a proposé Arancha Gonzalez.

Parmi les membres de l’Union Européenne, figure la Coopération allemande GIZ. Matias Veltin donne ici ce qui va être l’objectif de ce programme et leur participation dans INTEGRA.

« L’objectif de ce programme est d’améliorer concrètement les conditions pour la jeunesse en ce qui concerne la formation pour la vie professionnelle et la préparation la vie professionnelle dans l’entreprenariat et la création de l’emploi. La coopération allemande travaillera sur la formation des jeunes pour une vie professionnelle, comment trouver le travail ? Comment s’orienter ou comment découvrir les talents ? Et encourager l’entreprenariat de la jeunesse », a expliqué l’Ambassadeur d’Allemagne en Guinée.

Aligné sur le Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) et sur les politiques sectorielles du Gouvernement guinéen, le programme INTEGRA contribuera au développement économique de la Guinée pour favoriser l’insertion socio-professionnelle des jeunes guinéens.

Share:

Leave a reply