A la UneAccueil

Le comité de pilotage du Projet AEPKM-ENABEL en visite d’appréciation sur les différents chantiers à Mamou

les responsables d’ENABEL, du SNAPE et du comité de pilotage sur le lot de Bouliwel

Dans le cadre du suivi du niveau d’exécution du projet d’alimentation en eau potable dans la zone de Kindia et Mamou (AEPKM), cette fois dans la zone spécifique de Mamou, qui s’inscrit dans ses actions de démarrage, Enabel a effectué lundi 26 et Mardi 27 novembre 2018, des visites de terrain sous la supervision du comité de pilotage du projet et des responsables du service national d’aménagement des points d’eau (SNAPE).Ces séances de visite ont conduit les partenaires du projet sur les sites de Bouliwel, Soyah et Kégnéko dans la préfecture de Mamou.

le batiment d’exploitation de la station de pompage de bouliwel

La Première visite a été effectuée à la station de pompage solaire de Bouliwel. La station de pompage est alimentée par une source d’eau grâce à au système de pompage solaire.  Ce système de pompage alimente cinq (5) réservoirs  qui à leur tour, alimentent des bornes-fontaines à  Bouliwel et Dalaba. Selon les explications du chef du projet du lot de Bouliwel et du responsable de la mise en œuvre du projet AEPKM à ENABEL,  SIDI Outugurouine, la station de pompage solaire de Bouliwell alimentera à son entrée en service 21 villages pour un réseau de 28,5 kilomètres.

le chef de chantier présentant l’état du projet à la délégation

« La station de pompage de Bouliwel dispose de 37 borne- fontaines dont 31 bornes-fontaines publiques et 6 branchements particuliers. Sur les 37 bornes-fontaines, 26 sont équipées de deux robinets et les 5 autres sont équipées de trois robinets ; pour les branchements particuliers, les 5 sont avec des bornes-fontaines au niveau des écoles et l’autre est au niveau d’un centre de santé ; avec un bâtiment d’exploitation qui abritera les panneaux solaires et le groupe qui va servir de relais aux panneaux. » a présenté au comité de pilotage ce lundi 26 novembre 2018, M. Diallo chef de chantier de la station de Bouliwell.

Sur l’état d’avancement des travaux, SIDI Outugurouine explique « La ville de Bouliwel est la moins avancée dans les travaux, Soyah et kégnéko sont achevées presque à 100 % etcontrairement à Soyah et Kégnéko, l’alimentation ici à bouliwell est assurée par une source alors que kegneko et Soyah ce sont des forages. À Bouliwel, nous sommes à 90 %, il reste une station de pompage à monter et quelques traversées de route, on prévoit de finir les travaux à Bouliwell vers la mi-décembre ou plus tard fin décembre. » a laissé entendre le responsable des projets d’AEPKM- ENABEL.

Au cours de la visite, des échanges d’observations et des appréciations des parties prenantes ont ponctué la rencontre, notamment avec les cadres du SNAPE qui ont apporté des suggestions et des recommandations.

L’occasion a été mise à profit pour visiter la source d’alimentation de la station situé dans le bas-fond.

la source d’eau de la station

Après la visite de la station de Bouliwell, la délégation s’est dirigé vers la commune rurale de Bouliwel pour rencontrer les responsables de la commune rurale de bouliwell afin de s’entretenir avec les autorités communales et les principaux responsables communaux, les sages et les jeunes. La délégation a été accueillie par le sous-préfet de bouliwell. Le but de la rencontre était de s’entretenir avec les responsables locaux pour les faire part du niveau d’avancement du projet et les annoncer que la prochaine visite sera pour mettre à leur disposition les différentes installations d’adduction d’eau potable.

rencontre avec les autorités locales et les bénéficaires de bouliwel

Les bénéficiaires de  Bouliwell ont exprimé leurs satisfactions par rapport au projet d’adduction d’eau et ont promis de prendre soin des installations qui seront mis à leur disposition.

Après la visite du site de Bouliwel, la délégation s’est transportée dans la ville de Mamou pour échanger avec les autorités régionales en l’occurrence le gouverneur et le préfet de Mamou. Une rencontre à huis clos d’une trentaine de minutes dans le bureau du gouverneur de Mamou , Amadou Oury Lémi Diallo a permis aux différents acteurs de s’exprimer sur l’opportunité du projet, les implications et soutien dont il nécessite, notamment de la part des autorités et des perspectives.

entretien de la délégation avec le gouverneur de Mamou
Photo de famille avec le gouverneur de Mamou

Étape de Soyah

Après Bouliwell et les entretien avec les autorités communales, préfectorales et régionales de Mamou, la délégation s’est rendue à Soyah. La station de pompage solaire de Soyah tire sa source d’un forage avec 8 bornes-fontaines  et 3 branchements particuliers avec un seul réservoir de 34 m³ pour près de 6 km de réseau avec un débit de 9 m³.

la délégation sur le chantier de Soyah

Selon les explications du responsable du projet lors de la séance de présentation du niveau d’exécution au comité de pilotage, les besoins en eau de la population de Soyah sont de l’ordre de 2500 à date et 3500  à échéance avec une consommation de 10-18 litres par jour et par personne.

le chef de projet AEPKM présentant le niveau d’avancement du site de Soyah

Des bénéficiaires que nous avons rencontré et qui habitent aux alentours de la station de pompage nous ont fait part de leur inquiétude, pensant que la station était déjà entrée en service sans leur fournir de l’eau.  Ils ont témoigné à notre micro «  d’autres ont eu de l’eau nous nous n’en avons toujours pas, je ne sais pas pourquoi ? » ont-ils interpelé le groupe de journalistes. Il aura fallu extraordinairement faire preuve de pédagogie pour les rassurer que le projet est en cours et que les chantiers ne sont pas totalement achevés et les branchements ne sont pas encore faits et qu’après les inaugurations, ils bénéficieront à coup sûr de l’eau.

Après la station de pompage de Soyah, la délégation a visité une borne-fontaine installée dans la zone à proximité des habitations. C’est une borne-fontaine à deux pompes avec une cabine de protection et une fondation de  canalisation et de récupération. L’installation est déjà utilisée par les habitants de la localité.

le répresentant résident d’ENABEL entrain d’apprécier la qualité des travaux

Étape de Kégnéko                                                                                   

arrivée de la délégation à la station de pompage de Kégnéko

À Kégnéko, c’est sur le même principe que Soyah, avec un forage,  des pompes émergées vont refouler vers des réservoirs et qui fournirons de l’eau grâce à une alimentation gravitaire. La station de pompage est  en hauteur sur une colline et le bâtiment d’exploitation en bas de la colline avec les panneaux solaires d’alimentation. La délégation a visité les différentes sections du chantier, notamment le réservoir et le bâtiment d’exploitation. Le comité de pilotage a fait ses observations qui ont été notées par la partie AEPKM chargé de la mise en œuvre.

batiment d’exploitation de la station
Visite du reservoir d’eau                                                                                            

Ces séances de visites, de rencontres et d’échanges de 48 heures ont été clôturées par un atelier à Dalaba. Au cours de cette rencontre qui a mobilisé le comité de pilotage, les responsables du SNAPE et ENABEL, notamment son représentant délégué Evert Wauters, il y a eu la présentation des différentes activités d’AEPKM menées et en cours et la Présentation situation budgétaire.

Ces présentations ont été suivies des débats qui ont abouti à des conclusions sur la suite de la mise en œuvre du projet et ses perspectives qui ont été sanctionnées par un procès-verbal dans lequel, et le SNAPE et ENABEL ont fait des recommandations au comité de pilotage D’AEPKM.

Il faut noter que le projet AEPKM est financé par la coopération Belge à travers ENABEL à hauteur de trois millions d’euros (3 000 000.00 €) et fait partie des projets démarrage d’ENABEL.

Mamadou Alimou DIALLO depuis Mamou pour AgroFast Guinée

Share:

Leave a reply